TahitiPearlOnline Logo Perles de Tahiti Ferme perlière Champon - Taha'a Un voyage à travers la culture, le peuple et la beauté des perles de Tahiti

Les keshis

Les keshis

15 octobre 2008

Les keshis sont un produit de la perliculture, de forme irrégulière et sans nucléus. Ils s’apparentent aux perles naturelles, constituées uniquement de nacre, seul un examen approfondi aux rayons X permet de les différencier.

On distingue deux sortes de keshis, les keshis de 1ère greffe et les keshis de surgreffe.

Les keshis de 1ère greffe :

Ce sont ceux qui s’apparentent le plus aux perles naturelles trouvées exceptionnellement dans le manteau de l’huître perlière. Ils sont en général de petite taille et de forme arrondie, très rarement parfaitement sphériques, et toujours avec des couleurs variées.

Pour comprendre le processus de formation d’un keshis, il faut d’abord comprendre la greffe (cf article blog).

Pour résumer, la greffe est l’opération qui consiste à introduire dans la gonade de l’huître, un morceau du manteau d’une huître donneuse appelée le greffon et un nucléus.

Nous récoltons des keshis de première greffe lorsque l’opération de greffe n’a pas réussie, parce qu’il y a eu rejet du nucléus. Si le greffon n’a pas été rejeté, ce qui arrive fréquemment, il va se développer sur lui-même au lieu de recouvrir le nucléus et former une petite perle de forme variable. En général, nous récoltons ce type de keshis après 18 mois d’élevage dans les nacres qui ont rejeté le nucléus après le contrôle de la greffe (cf article blog).

Nous commercialisons les keshis sous forme de bijoux fantaisies quelque fois en association avec des perles, nous les vendons aussi à l’unité ou au poids en petits lots.

Les keshis de surgreffe :

De forme irrégulière et en général plus gros que les keshis de 1ère greffe, les keshis de surgreffe sont obtenus dans les nacres qui ont déjà produit une perle quand le greffeur n’a pas pu surgreffer. Soit parce que la perle n’était pas assez belle ou parce que le sac perlier s’est déchiré à la récolte.

Si au lieu de les éliminer de l’élevage, on remet ces nacres sur les stations d’élevage, le sac perlier qui contenait la perle continue à fabriquer de la nacre et forme un keshis.

Leave a Reply

* Name:
* E-mail: (Not Published)
   Website: (Site url withhttp://)
* Comment:
Type Code
Patientez..